Sculpfun S6 Pro vs. Atomstack A5 Pro : Quel graveur laser acheter ?

Sculpfun S6 Pro vs. Atomstack A5 Pro : Quel graveur laser acheter ?

Sculpfun S6 Pro vs. Atomstack A5 Pro : Lequel est le meilleur ? Lisez notre comparatif pour le savoir.

Si vous souhaitez acheter un graveur laser, deux modèles populaires que vous trouverez sur le marché sont le Sculpfun S6 Pro et l’Atomstack A5 Pro. Cet article est fait pour vous. Nous allons examiner le graveur laser Atomstack A5 Pro et comparer ses performances à celles du Sculpfun S6 Pro.

L’Atomstack A4 Pro est une machine durable et polyvalente qui vous permet d’expérimenter les caractéristiques d’un équipement industriel dans le confort de votre propre maison. Cette machine est une excellente option pour les amateurs et les professionnels. Nous allons passer en revue le contenu de l’emballage, les performances du graveur sur différents matériaux et notre évaluation globale après un mois d’utilisation.

Atomstack A5 Pro Laser Engraver Review (en anglais)

DISPONIBLE SUR AMAZON

Spécifications de l’Atomstach A5 Pro

Paramètres Valeur
Taille de la gravure
410*400mm
Matériaux de gravure
bois, papier, carton, plastique, blanc, carte PCB, oxyde d’aluminium, métal/céramique peint en noir
Puissance optique de sortie du laser
5 -5.5W
Longueur d’onde du laser
445±5nm
Méthode de mise au point
Laser à focalisation fixe
Logiciel d’exploitation
LaserGRBL, LightBurn, Benbox, GrblController, LiteFire, Système Windows, Système OSMAC. Formats de fichiers supportés NC, BMP, JPG, PNG, DXF et autres formats d’images.
Tension d’entrée
AC100-240V, 50/60Hz
Poids
3.0kg
Garantie
Un an

Qu’est-ce que l’Atomstack A5 Pro ?

Le graveur laser Atomstack A5 Pro est un produit haut de gamme qui se situe dans la même gamme de prix que le Sculpfun S6 Pro. Tout comme le Sculpfun, l’Atomstack A5 Pro est accompagné d’un manuel d’instructions de montage bien rédigé et facile à comprendre. Tous les outils nécessaires sont fournis. Les vis et les pièces sont emballées dans des sacs séparés et étiquetés.

 

Diode laser

Le graveur laser Atomstack A5 Pro possède une diode laser qui génère une puissance optique d’environ 5,5 watts. Toutefois, la machine est annoncée comme ayant une puissance équivalente à celle d’un laser Co2 de 40 watts. La diode laser est une diode à focalisation fixe qui produit un faisceau de forme carrée.

Avec la mise au point fixe, il n’y a pas d’obstructions sur le chemin du faisceau. Cela permet une mise au point plus étroite et un processus de mise au point plus rapide que pour les systèmes à mise au point réglable avec des pièces mobiles.

Bien que la tête du graveur laser soit protégée par un bouclier pour plus de sécurité, il est toujours essentiel de porter les lunettes de sécurité fournies avec la machine.

Procédure de mise au point

La procédure de mise au point de l’Atomstack A5 Pro est identique à celle du modèle Atomstack 20W que nous avons testé précédemment. Pour obtenir une découpe optimale, la tête du laser doit être positionnée à 2 mm au-dessus de la surface du matériau à graver.

Pour focaliser le laser, vous pouvez utiliser une feuille d’acrylique ou une cale placée sous la tête du laser. La tête du laser doit ensuite être abaissée sur la cale. La cale a une épaisseur de 2 mm. Une fois les vis de l’axe z serrées à l’aide d’une clé hexagonale, la tête du laser reste à une distance de 2 mm au-dessus de la surface du matériau.

Découpe et gravure de différents matériaux

Le graveur laser Atomstack A5 Pro est capable de graver sur divers matériaux, notamment le bois, le cuir, le coton, le caoutchouc, le papier, les fruits, la mousse, l’acrylique, l’aluminium anodisé noir et le métal noirci.

Outre ses capacités de gravure, le graveur laser Atomstack A5 Pro est également capable de découper divers matériaux, notamment le bois, le papier, le ruban adhésif, le tissu, l’acrylique, le carton, etc.

Logiciels et formats pris en charge

Le graveur laser Atomstack A5 Pro peut être utilisé avec le logiciel gratuit LaserGRBL ou le logiciel commercial Lightburn.

LaserGRBL vous permet d’importer des fichiers vectoriels (NC, BMP, JPG, PNG, DXF) et des fichiers d’images bitmap (BMP, JPG, PNG, GIF).

Lightburn prend en charge un plus grand nombre de formats, y compris les formats vectoriels tels que AI, SVG, DXF, PDF, HPGL, PLT et RD, ainsi que les formats d’image tels que PNG, JPEG, BMP, TIFF, TGA et GIF.

Nos résultats

Pour notre test, nous avons comparé les performances de l’Atomstack A5 Pro et de son concurrent direct, Sculpfun S6 Pro. Nous avons partagé les résultats de l’Atomstack A5 Pro dans cet article, mais vous pouvez consulter notre autre article pour les résultats de Sculpfun S6 Pro.

Nous avons effectué un test standardisé sur le graveur et le découpeur laser Atomstack A5 Pro. C’est le même test que nous effectuons sur toutes les machines laser. Cela permet de comparer facilement les résultats entre différentes machines.

Gravure sur bois

Le modèle de gravure que nous utilisons comme norme est destiné à démontrer les capacités de gravure de la machine à différents réglages. Cela nous permet d’évaluer l’efficacité du faisceau laser.

Échelle de puissance

La mire d’échelle de puissance affiche les performances de gravure de la machine à différents niveaux de puissance et de vitesse. Les niveaux de puissance vont de 10 % à 100 % par incréments de 10 %, et les vitesses sont réglées sur 600, 1200, 1800 et 2400 mm/min.

L’Atomstack A5 Pro semble avoir une puissance de sortie légèrement supérieure à celle de la Sculpfun S6 Pro.

Échelle d’intervalles

Le test de l’échelle d’intervalle détermine si la tache focale du laser est carrée ou rectangulaire en augmentant progressivement l’intervalle de balayage de 0,1 mm à 0,5 mm.

L’Atomstack A5 Pro semble produire un faisceau rectangulaire. En effet, les balayages verticaux et horizontaux sont très différents.

Gravure de photos

Vous trouverez ci-dessous un test au cours duquel nous avons gravé une petite photo de 20 mm, tout en faisant varier la puissance maximale du laser. Gardez à l’esprit que la gravure des photos peut prendre un certain temps, car le laser doit scanner ligne par ligne, comme sur une imprimante à jet d’encre.

L’Atomstack A5 Pro a relativement bien réussi à graver la photo de 20 mm. Cependant, comparé à la Sculpfun S6 Pro, la taille du spot de l’Atomstack est plus grande, ce qui se traduit par une gravure légèrement moins détaillée.

Gravure d’images vectorielles

La gravure d’images vectorielles est beaucoup plus rapide car la tête du laser suit directement les lignes. Toutefois, il n’est pas possible de produire des images en niveaux de gris.

Nous avons gravé un oiseau Tit situé dans le coin supérieur droit de la pièce test. La gravure de l’oiseau n’a pris que quelques minutes. Dans le logiciel, vous pouvez choisir de remplir les formes fermées avec des motifs. Pour cette gravure, la forme a été remplie par balayage avec un pas de 0,1 mm. Pour les gravures plus importantes, vous pouvez augmenter le pas à 1 mm ou plus pour accélérer le processus de gravure. Cela permet de créer un motif de trame ou de grille sur les zones noires.

Aluminium anodisé Gravure

Après le test de photogravure, nous avons testé l’Atomstack A5 Pro sur un morceau d’aluminium anodisé noir. La mire gravée est conçue pour évaluer la taille du point de mise au point dans les directions horizontale et verticale. Nous pouvons également observer l’impact de la vitesse sur la taille du point de mise au point.

Les résultats montrent que le point laser de l’Atomstack A5 Pro est quelque peu rectangulaire. En effet, le motif gravé apparaît nettement différent lorsqu’il est scanné dans les directions horizontale (axe X) et verticale (axe Y).

Nous avons gravé le texte à une vitesse de 600 mm/s. Cette vitesse est considérée comme rapide pour les petits mouvements. Cette vitesse est considérée comme rapide pour de petits mouvements, et elle a entraîné un certain tremblement de la tête du laser, visible dans les coins. Toutefois, ce problème peut être facilement résolu en ajustant les paramètres d’accélération et de vitesse.

Nous avons poursuivi nos tests à l’aide d’un microscope numérique. Les images ci-dessous ont été prises à l’aide du microscope Andonstar AD407.

EXIF_HDL_ID_1
EXIF_HDL_ID_1

Sous le microscope numérique Andonstar AD407, le point laser de l’Atomstack A5 Pro a une forme qui mesure environ 0,15 mm x 0,25 mm.

Il est intéressant de noter que l’Atomstack A5 Pro n’a pas produit de lignes horizontales régulièrement espacées lors du test d’intervalle. De plus, en ajustant la tension de la courroie et de la roue, le problème a persisté. La cause de cette erreur reste inconnue.

Cependant, lorsque nous avons fait le même test avec le Sculpfun, il a fonctionné sans aucun problème. Cela signifie que le problème ne vient pas du logiciel. Si vous avez une idée de ce qui pourrait être à l’origine de ce problème, n’hésitez pas à la partager avec nous dans la section des commentaires.

Le test suivant consistait à examiner différentes tailles de texte. Avec cette machine, une taille de texte de 2 mm est acceptable et même une taille de texte de 1 mm est lisible. Toutefois, une certaine distorsion est perceptible sur un axe, probablement due à des facteurs mécaniques. La vitesse utilisée pour ce test (600 mm/min) peut également avoir influencé la précision.

L’image ci-dessous montre deux séries de carrés gravés sur le côté droit, l’un à l’intérieur de l’autre. Le carré intérieur est gravé à une vitesse de 1000 mm/min, tandis que le carré extérieur est gravé à une vitesse de 100 mm/min.

À une vitesse plus élevée, on observe davantage d’oscillations, probablement dues à des effets mécaniques. Cependant, la vitesse ne semble pas avoir d’effet sur la luminosité du motif gravé. Il existe également une différence notable dans l’épaisseur des lignes verticales et horizontales. Cela indique que le faisceau laser a la forme d’un point rectangulaire.

Test de distance de mise au point du laser

Ce test vise à démontrer comment la taille du point laser change lorsqu’il pénètre plus profondément dans le matériau. La capacité à maintenir la mise au point au fur et à mesure de la pénétration déterminera l’épaisseur du matériau pouvant être découpé. Pour réaliser ce test, nous abaissons la planche de 3 mm pour chaque carré sans ajuster la mise au point de la tête laser.

Le réglage de zéro mm indique la position de mise au point idéale obtenue avec le bloc d’aluminium. Pour le carré de 3 mm, nous avons abaissé la pièce d’essai de 3 mm par rapport à la position de mise au point optimale et l’avons gravée pour observer la taille du point laser. Le même principe s’applique à des distances plus grandes.

Pour ce test, les performances de l’Atomstack A5 Pro ont été légèrement inférieures à celles de la Sculpfun S6 Pro. Cependant, la différence est négligeable. À mesure que la distance de la surface augmente, la taille du spot de l’Atomstack A5 Pro devient moins rectangulaire et plus carrée. Cela correspond à la plupart des graveurs laser.

Au fur et à mesure que l’on s’éloigne, la taille du point augmente. À 6 mm et 9 mm, le point devient considérablement épais. Cet effet d’épaississement peut être utilisé dans des scénarios où il est nécessaire de graver des objets de grande taille avec peu de détails. Dans ce cas, le laser peut être placé en position hors foyer, où le faisceau est plus large, et la gravure peut être réalisée plus rapidement avec des distances plus grandes entre les lignes gravées.

Gravure et découpe de l’acrylique

Nous avons effectué un bref test sur de l’acrylique noir de 3 mm (également appelé plexiglas) à une vitesse de 600 mm/min. La gravure et la découpe étaient excellentes, avec un bord de coupe net. L’Atomstack A5 Pro a réussi à découper le matériau en seulement 8 passages.

Le même test a été effectué sur de l’acrylique bleu, mais sans succès. La couleur bleue n’absorbe pas efficacement la lumière laser, peut-être parce que le matériau n’est pas assez foncé ou parce que la couleur bleue reflète la lumière laser bleue. Même après 50 passages à 600 mm/min à pleine puissance, l’Atomstack A5 Pro n’a que légèrement fait fondre la carte. Aucune lettre gravée n’était visible.

On peut donc conclure que la machine laser Atomstack A5 Pro ne peut découper et graver efficacement que des panneaux acryliques très foncés.

Test de découpe du contreplaqué

Ce test consiste à découper du contreplaqué de peuplier de 3 mm et 6 mm d’épaisseur à trois vitesses différentes en utilisant l’Atomstack A5 Pro et le Sculpfun S6 Pro. La découpe a été effectuée dans les deux directions de balayage – horizontalement (axe X) et verticalement (axe Y) – car la performance de découpe varie dans chaque direction en raison de la forme rectangulaire du point laser. Le tableau ci-dessous compare les performances des deux machines.

Nombre de passages Contreplaqué de 3 mm Contreplaqué de 6 mm
Modèle Atomstack A5 Pro Sculpfun S6 Pro Atomstack A5 Pro Sculpfun S6 Pro
Direction Vertical Horizontal Vertical Horizontal Vertical Horizontal Vertical Horizontal
300mm/min 2 2 2 2 3 4 4 4
600mm/min 3 4 3 5 6 8 8 8
900mm/min 4 5 5 7 11 11 16 12


La capacité de coupe de l’Atomstack A5 Pro est impressionnante. Cependant, ses performances varient en fonction de la direction de la coupe en raison de la forme rectangulaire de son point focal. Cela peut également poser des problèmes lors de la découpe de joints de doigts serrés pour des boîtes en bois. Par conséquent, il peut être nécessaire de procéder à des essais d’ajustement avant de découper la pièce finale.

Test de coupe de bois dur

Ce test évalue la capacité de l’Atomstack A5 Pro à couper des bois plus durs à une vitesse de 600 mm/min. Dans un premier temps, un bois de pin de 4 mm, relativement tendre, a été testé. L’Atomstack A5 Pro l’a coupé avec facilité en seulement 7 passages.

Ensuite, un bois de hêtre de 3 mm, plus dense et plus dur, a été testé. L’Atomstack A5 Pro l’a traversé en 5 passages sans aucun problème.

L’outil est très performant, mais son inconvénient réside dans la forme rectangulaire de la tache de mise au point.

Conclusion

Si l’on compare le graveur laser Atomstack A5 Pro avec le Sculpfun S6 Pro, ce dernier est légèrement plus pratique. Bien qu’il soit légèrement plus lent à découper, il dispose d’un faisceau de focalisation plus petit et plus rectangulaire pour la gravure.

Si attendre quelques minutes de plus pour la découpe n’est pas un problème, réduire la taille du spot de mise au point est impossible. Par conséquent, ce sont vos priorités et vos besoins qui détermineront la machine qui vous convient le mieux.

Par ailleurs, l’Atomstack A5 Pro fonctionne bien en tant que graveur laser. Le seul inconvénient est le bouclier lumineux qui pend trop bas. Il est parfois gênant car il entre fréquemment en collision avec les aimants utilisés pour fixer le matériel.

VOIR LE PRIX SUR AMAZON

Leave a Reply